Actualités

Les dernières infos sur la Médecine Alternative Préventive

Approche de la médecine manuelle ostéopathie holistique

L’ostéopathie est une médecine manuelle qui prend en compte le corps dans sa globalité comme l’indique le terme « holistique ». Elle ne se focalise pas sur le symptôme mais en cherche la cause souvent liée à un déséquilibre d’énergie ou plus simplement mécanique. L’ostéopathe écoute le patient et essaye de comprendre les compensations mises en place par son corps pour pallier un dysfonctionnement.

Ø  Une médecine qui traite par les mains

L’ostéopathie ne se base pas sur une médication souvent source de déséquilibres plus importants pour l’organisme. La médecine traditionnelle qui fait souvent appel à cette médication peut aussi provoquer de nouvelles pathologies liées à des traitements trop agressifs. La médecine manuelle holistique cherche à rétablir un équilibre et une mobilité qui ont été perturbés. Elle restaure une communication rompue ou moins efficace entre les différents systèmes constituant notre organisme. L’ostéopathe recherche une fluidité des énergies et des positionnements du corps. Il ne cherche pas à guérir la maladie mais essaye de dynamiser l’organisme afin qu’il essaye de se guérir lui-même.

Ø  Manipuler pour aider à réduire les blocages

Lorsque le corps éprouve une douleur ou ressent une faiblesse de l’un de ses constituants, il cherche à compenser pour soulager. Malgré tout, chaque organisme possède un seuil de compensation qu’il doit essayer de ne pas dépasser afin de ne pas ressentir de violentes douleurs ou de sensations gênantes. L’ostéopathe va travailler avec le patient sur l’évacuation du « trop-plein » de compensations afin que le corps puisse à nouveau faire son travail et essayer de gérer lui-même la recherche de fluidité et d’équilibre. Il s’agit parfois d’une lésion ancienne qui provoque une douleur secondaire et que le patient ne prend pas en considération. Une ancienne douleur au genou peut induire une compensation si forte que la hanche ou le dos vont devenir douloureux. L’ostéopathe ne traitera alors pas le mal de dos directement mais cherchera à réduire le déséquilibre provoqué par la douleur au genou. Il est à la recherche de l’harmonie des énergies et d’un positionnement du corps moins enclin à provoquer des douleurs.

Ø  Différentes sensibilités et approches

L’ostéopathie aborde la médecine manuelle à partir de différentes techniques :

Ø  Musculo-squelettique : Elle agit sur les articulations, les muscles et les ligaments. Elle prend en compte la totalité de ce qui permet à l’homme de se mouvoir. Le déséquilibre de l’un de ses éléments peut induire de douleurs plus ou moins supportables. Le dysfonctionnement peut être lié à une fracture ancienne, une entorse ou un traumatisme mais il peut aussi être provoqué par une anxiété ou une mauvaise posture.

 

Ø  Crânienne : aussi nommée ostéopathie myo-fasciale céphalique. Elle base son travail sur la recherche d’une unité du corps et d’une interaction indéniable entre le corps et sa fonction.

Elle assure une fluidité dans la mobilité des éléments osseux. En effet, il est courant qu’un blocage de cette fluidité entraîne une douleur à un autre endroit du corps. On pense au stress qui nous amène parfois à avoir les mâchoires très serrées ce qui peut engendrer de forts mots de tête. En agissant sur le manque de mobilité osseuse, l’ostéopathe agit aussi sur les migraines et les douleurs inhérentes.

 

Ø  Fasciale : Il s’agit ici de travailler sur les fasciae qui sont des membranes composées de tissu conjonctif aux vertus élastiques qui créent une enveloppe de protection autour d’une structure anatomique. Elles sont présentes dans tout notre corps et assurent un rôle primordial dans le maintien de notre organisme tant dans le soutien des organes ou articulation que pour amortir ou défendre notre corps. Cette technique traite aussi bien des traumatismes, des troubles liés à une mauvaise posture que l’anxiété.

 

Ø  Viscérale : La médecine manuelle s’intéresse ici à nos organes et nos viscères afin de réajuster l’équilibre existant entre tous. L’ostéopathe travaillera principalement sur le thorax, le petit bassin et l’abdomen. Rééquilibrer les viscères et les organes permet de réduire le stress mais aussi les troubles digestifs et les douleurs liées aux tensions. 3 notions sont primordiales pour cette technique d’ostéopathie : la mobilité, la motilité et la motricité. En se basant sur plusieurs tests, l’ostéopathe va comprendre les blocages et réussir à remonter jusqu’à la cause originelle. Il pourra ainsi travailler sur la source du problème et créer une chaîne pour rééquilibrer l’ensemble du corps.

Ø  L’ostéopathie, une association de techniques pour accompagner au mieux

Même s’ils ont une sensibilité ou une meilleure connaissance de l’une des techniques, les ostéopathes utilisent souvent plusieurs d’entres elles et associent leur bienfaits pour pouvoir traiter le patient dans sa globalité. Afin de trouver l’harmonie d’un corps tout en entier, il est important de connaître les différentes techniques pour utiliser celle qui est la plus idoine en fonction des symptômes du patient qui fait appel à l’ostéopathe. Bien plus qu’un moyen de faire disparaître un symptôme, la médecine manuelle holistique aide l’organisme à puiser dans ses propres ressources afin de générer une auto-guérison.

Il faut tout de même être conscient des limites de l’ostéopathie qui ne s’entête pas à vouloir tout guérir. Elle écoute les demandes naturelles de l’organisme et essaye de comprendre les dysfonctionnements pour pouvoir réduire les douleurs ou pathologies. Mais si l’ostéopathe connaît bien son patient, il sait aussi que chaque individu possède des limites que l’on ne peut dépasser. Si le patient est dans un état critique ou que l’ostéopathe ne peut pas l’accompagner plus loin, il a aussi l’intelligence de le guider vers une médecine qui pourra l’aider à résoudre son problème.

 

 

Search