Actualités

Les dernières infos sur la Médecine Alternative Préventive

Previous Next

Le cercle de la douleur

Ressentir une douleur chronique peut être un véritable frein dans la vie de celui qui la ressent. S’occuper de sa douleur demande de l’énergie, du temps et peut induire des comportements pouvant l’aggraver. La douleur peut affecter la capacité à travailler mais peut aussi éloigner le patient de son entourage. Colère, anxiété, stress ou peur, elle s’exprime sous tous ces aspects et crée un cercle dont la personne a du mal à se sortir. La douleur provoque des tensions musculaires puis colère, peur ou stress, dépression et fatigue qui engendrent à nouveau de la douleur.

La prise en charge et le soulagement de la douleur sont un droit fondamental pour le patient. Ils sont au cœur des préoccupations de l’ensemble du monde médical et sont reconnus légalement.

1.       Les balbutiements de la prise de conscience

Durant de longues décennies, la douleur n’était pas placée au centre des débats des professionnels de santé. Elle a commencé à être prise en compte à partir des années 1990, en particulier avec la loi Neuwirth indiquant que : « les établissements de santé doivent mettre en œuvre les moyens propres à prendre en charge la douleur des patients qu’ils accueillent ». Il faut attendre la loi du 4 mars 2002 qui légalise la prise en charge de la douleur comme un droit fondamental pour le patient. Selon l’application du code de la santé publique et en particulier l’article L1110-5 : « toute personne a le droit de recevoir des soins visant à soulager sa douleur. Celle-ci doit être en toute circonstance prévenue, évaluée, prise en compte et traitée ».

Previous Next

Qu’est-ce qu’un patient-expert ?

Le patient-expert est une personne atteinte d’une maladie chronique et qui a le désir de mieux comprendre sa maladie pour acquérir une plus grande autonomie mais aussi pour s’impliquer auprès d’autres personnes atteintes d’une maladie chronique. Il peut ainsi proposer une expérience profane basée sur l’expérience mais aussi une connaissance médicale qu’il aura acquise après quelques formations.

L’évaluation de la douleur est véritablement complexe car le patient peut ressentir différents types de douleurs et que chaque individu éprouve les choses différemment. Elle est véritablement difficile à appréhender de l’extérieur et le soignant doit prendre en compte de nombreuses informations afin de pouvoir établir un diagnostic. Afin d’évaluer la douleur, il est possible de s’appuyer sur différents échelles et questionnaires.

Search